Les drones de combat : histoire et futur d’une révolution stratégique

L’histoire des drones de combat remonte à la Première Guerre mondiale. Une poignée de spécialistes audacieux réussirent l’exploit de faire voler des avions-cibles radiocommandés, le tout sans pilote à bord de ces véhicules. Lors de la Seconde Guerre mondiale l’idée de drones s’est un peu plus répondu face aux pertes importantes de l’aviation d’observation. Depuis cette période le drone de combat a continué à évoluer depuis sa première utilisation durant la guerre de Vietnam en passant par l’arrivée de l’informatique dans les années 60.

Les meilleurs drones de combat

• Dassault nEUROn.
• Projet Joint Unmanned Combat Air Systems (J-UCAS)
• BAe Systems Taranis.
• Safran Electronics & Defense Patroller.
• Israel Aerospace Industries Eitan (UCAV)
• USAF Hunter-Killer.
• EADS Barracuda.
• Elbit Systems Hermes 450.

Le futur des drones de combat

En plus de l’enjeu militaire des drones de combat, il y a aussi un enjeu industriel qui est de taille. On a pu apercevoir une explosion du marché des drones ces 20 dernières années qui pourrait continuer de croître de façon exponentielle, et dans les domaines, des drones de combat terrestres, aériens, de surveillance, et même autonomes. Le pentagone reste de très loin l’acheteur de drones le plus actif et le plus investi sur le marché des drones.

Les différents types de drones de combat

1. Les drone de combat autonomes

Les drones de combat autonomes utilisés dans le domaine militaire sont des systèmes sophistiqués qui pourraient fonctionner en suivant leurs propres choix d’options en fonction d’algorithmes par exemple, et qui seront indépendant du contrôle d’une personne les contrôlant, relevant par la même occasion un bon nombre de questions d’ordre éthique.

2. Les drones de combat militaires

Que ce soit du coté des drones de combat armés ou bien les mini-drones utilisés dans le domaine de la surveillance, ces nouveaux venus dans le domaine militaire qui n’ont pas besoin de pilote et qui communiquent sur de longues distances, occupent une place de plus en plus considérable dans le domaine de la sécurité et l’armée. Contrairement aux drones civils ces drones de combat militaire ont pour mission l’élimination de cibles par exemple pour un usage plus militaire ou bien une utilisation dans l’assistance et le soutien des forces de l’ordre dans des missions de maintien de l’ordre.

3. Les drones de combat terrestres

Les drones de combat terrestre sont des véhicules militaires sans pilote à l’image des drones aériens qu’on regroupe dans la catégorie «drone». Ayant à peu prés le même principe, dans leur utilisation, que les drones de combat classiques. Pendant des combat urbain ces drones peuvent être utilisés pour ouvrir le terrain pour les soldats. L’armée israélienne les utilisent par exemple pour surveiller les frontières, il sont d’ailleurs appelé «fidèles partenaires» par ces derniers.

4. Les drones de combat de loisir

Les drones de combat de loisir se rapprochent plus du loisir que l’utilisation militaire, à la manière des drones cités précédemment. En effet la seule utilisation qu’on peut retrouver reste des drone utiliser dans les matchs de paintball, une activité inventée par quelques joueurs futuristes qui ont équipé des drones de pistolet paintball. Ces drones sont contrôlés par deux personnes, à l’image de leurs semblable dans le domaine militaire, une personne contrôlant les déplacements et mouvements du drone pendant que l’autre contrôle l’arme du drone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *